JE ME SOUVIENS #1 : LAC DE NINO

JE ME SOUVIENS #1 : LAC DE NINO

C’était en Octobre dernier. Lorsque Chéri et moi avons profité de la fin de ma mission d’intérim pour nous évader (un peu) de notre quotidien. Les animaux confiés à notre entourage, nous sautons dans un avion : direction La Corse du sud. Depuis le temps que j’en rêvais !

Aujourd’hui, je ne veux pas te raconter mon voyage, te conseiller des endroits à aller visiter, ou encore des restaurants dans lesquels manger… Je voudrais simplement évoquer un souvenir, un lieu où je me surprends parfois à être dans mes pensées.

Ce matin-là, Chéri et moi prenons la route direction le Lac de Nino. Nous avons vu des photos, lu des articles sur cet endroit, et toutes les personnes qui ont un jour posé les pieds sur le territoire corse nous ont conseillé cette randonnée. C’était donc un passage obligatoire.

Nous commençons notre balade dans la forêt. Le soleil traversant les épines des pins laricio nous plonge dans une ambiance particulière. Nous nous amusons comme des enfants à être le premier à découvrir la balise jaune nous indiquant la suite de notre route. Nous suivons le cour d’eau et chaque fois que nous nous retournons, nous sommes époustouflés, estomaqués par la beauté du paysage. Puis la balade commence à se faire plus intense. Ce n’est plus une balade, ni même de la randonnée. C’est pour moi de l’escalade. Mais là encore, je profite des mes (nombreuses) pauses pour me ressourcer. Profiter de ce mélange entre roches et forêt, de ces couleurs automnales qui commencent à pointer le bout de leur nez. Et puis là encore, notre âme d’enfant reprend le dessus, en espérant, à chaque sommet atteint, que le lac sera finalement là. (Autant te dire que nous nous sommes fait de fausses joies plusieurs fois). Et puis, Chéri part en explorateur me laissant reprendre mon souffle (encore !) et en (re)prendre plein la vue. Il revient le pouce en l’air : “un dernier effort et nous y sommes. Et là, au milieu de nul part, ce lac et ses fameuses pozzines et ce qui fait ma joie : des animaux en liberté. Et point qui nous ravie encore plus : nous sommes quasiment seuls !

Nous nous sommes installés là, en silence et en tailleur, face au lac. Je me concentre sur ma respiration, parcours chaque détail en essayant de le graver dans ma mémoire. Surement l’un des endroits où je me suis sentie le plus vivante. Comment ne pas être charmé par la beauté, le calme et l’équilibre de cet endroit ?

Je te laisse avec ces quelques photos qui ne sont, bien sur, que quelques fragments de ce que l’on a pu vivre.

DSC_0059UNADJUSTEDNONRAW_thumb_923DSC_0075UNADJUSTEDNONRAW_thumb_933DSC_0104UNADJUSTEDNONRAW_thumb_943

A bientôt,

Signature BLOG



5 thoughts on “JE ME SOUVIENS #1 : LAC DE NINO”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :