TA DEUXIEME VIE COMMENCE QUAND TU COMPRENDS QUE TU N’EN AS QU’UNE – R. GIORDANO

TA DEUXIEME VIE COMMENCE QUAND TU COMPRENDS QUE TU N’EN AS QU’UNE – R. GIORDANO

Aujourd’hui je reviens sur le blog, pour une revue littéraire d’un livre qui a fait (et fait toujours d’ailleurs) beaucoup parler de lui. Quoi ? Je suis en retard de seulement 2 ans après tout !? Ce livre est le premier roman de Raphaëlle Giordano, à savoir Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une.


  • Quatrième de couverture :

“- Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.

– Une quoi ?”

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves…


  • Mon avis :

Ce livre est dans ma whislist depuis un moment déjà, mais je ne sais pas pourquoi je ne me le suis pas acheté plus tôt. Mais finalement, je crois qu’il est tombé dans mes mains au bon moment. Je l’ai reçu à Noël, et après avoir terminé mon précédent livre, me suis jetée dessus. Je l’ai dévoré en quelques heures, c’est dire s’il m’a plu.

L’histoire débute tout de suite avec la rencontre entre Camille, la narratrice, et Claude, curieux personnage se disant routinologue de métier. Sans vraiment savoir pourquoi, Camille en vient à se confier à cet étranger. De l’extérieur, elle a tout pour être heureuse, elle a la vie que beaucoup rêveraient d’avoir. Mais au fond d’elle, elle ressent comme un vide, une impression que sa vie défile et qu’elle la subi plutôt que de la vivre pleinement. Claude lui propose alors son accompagnement, à travers différents exercices de développement personnel afin de vivre la vie dont elle a toujours rêvée.

J’ai aimé ce livre pour son style simple, fluide, sans prétention. L’écriture à la première personne aide beaucoup à se glisser dans la peau du personnage, ce qui n’était pas vraiment difficile pour moi. Je me suis tellement reconnue dans le personnage de Camille qui a l’impression de passer à côté de sa vie et de ses rêves, que j’ai eu l’impression à plusieurs reprises que Camille n’était autre que moi.

Les échanges avec Claude vont aborder le thème (cher à mon coeur) du développement personnel. J’ai adoré ce personnage : calme, serein, qui a toujours la pensée et la réaction juste, et qui pousse les autres à s’accomplir. Indéniablement, le genre de personne, bien dans ses pompes, et qui ne se laisse pas happer par ses émotions que j’aimerais être. Il propose à Camille des exercices, simples à première vue, à réaliser afin de tendre vers la vie de ses rêves. C’est aussi cela que j’ai apprécié dans ce livre : des exercices bien expliqués que je peux mener chez moi. Et c’est là je pense la force du livre. Il ne nous explique pas simplement comment Camille a fait pour se réaliser complètement. Il nous offre aussi les outils pour que l’on se réalise à notre tour. A nous de saisir la main tendue en travaillant chaque jour un peu sur ces exercices.

Dans la seconde partie du livre, nous découvrons une Camille métamorphosée, comblée, qui mène la vie dont elle rêve. Le reproche que je pourrai faire à ce livre est bien cette partie. J’ai eu l’impression qu’à partir du moment où elle se lancer dans son nouveau projet professionnel, tout allait très (trop) vite. Les échanges avec Claude se font plus rares comme si elle n’avait plus vraiment besoin de ses conseils. J’ai regretté de ne pas lire l’accompagnement de Claude durant ce grand changement, sûrement stressant. Je ne dis pas que je n’ai pas pris plaisir à terminé ce livre sur cette note heureuse, mais j’ai eu la sensation qu’il ne reflétait plus vraiment la vie réelle.


Pour finir, et je pense que tu l’as compris, j’ai adoré ce livre. Et je ne manquerait pas de m’y replonger les jours où mon moral sera morose. Malgré cette happy end qui m’a un peu gênée, il n’en reste pas moins très agréable à lire, rempli d’espoir et d’astuces pour prendre notre vie en main.

Si tu as lu ce livre, n’hésite pas à me faire part de ton avis dans les commentaires. Et si tu le découvres aujourd’hui, vas-tu passer le pas et te plonger dedans ?

A bientôt.

Signature BLOG



11 thoughts on “TA DEUXIEME VIE COMMENCE QUAND TU COMPRENDS QUE TU N’EN AS QU’UNE – R. GIORDANO”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :